7 secrets de film : La Princesse et La Grenouille

Après vous avoir dévoilé les secrets de fabrication des films La Reine des Neiges et La Belle et le Clochard, aujourd’hui, nous nous penchons sur le Grand Classique Disney sorti en 2010 : La Princesse et la Grenouille. Découvrez 7 secrets de production de ce film Disney aux couleurs jazzy et à la bande originale qui sent bon La Nouvelle Orléans !

Les secrets de La Princesse et la Grenouille

La chanson “Almost There” ( “Au bout du rêve” en français ) chantée par Tiana, a été nominée aux Oscars dans la catégorie “Meilleure Chanson ” en 2010. Dans le film la scène où Tiana chante est dessinée selon un style rappelant les années 20, période pendant laquelle se déroule l’histoire. Un détail qui nous plonge encore plus dans ces années folles !

L’héroïne du film devait au départ se prénommer Maddy. En anglais se nom se rapproche beaucoup de “Mammy”. Cependant, lorsque les studios se sont rendus compte que ce surnom était souvent considéré comme offensant pour les Américains, le prénom Tiana fut préféré à Maddy par les directeurs artistiques.

La Princesse et la Grenouille est le premier film d’animation Disney à se dérouler dans un contexte historique et américain ayant réellement existé : La Nouvelle Orléans des années 1920. Le film prend place en plein milieu de l’apogée du jazz dans la ville à l’origine de sa création au début des années 1910. Notez que les vêtements des personnages ainsi que leurs coupes de cheveux reprennent très fidèlement le style et la mode de cette décennie. Les dessinateurs ont cherché à être les plus authentiques possible et à se rapprocher au maximum de la réalité historique.

Toujours dans un souci d’authenticité maximale, les sons de cloche de tramway et de l’église que l’on entend dans La Princesse et la Grenouille ont été enregistrés en situation réelle directement à la Nouvelle Orléans. Les réalisateurs du film, Ron Clements et John Musker ont effectué un voyage dans la région afin de dessiner des décors plus réalistes que jamais. 50 000 photos ont été prise en quelques jours !

Côté personnages secondaires, les références aux artistes musicaux sont multiples. Le personnage de l’alligator est un féru de jazz. Il est nommé “Louis” en référence à Louis Armstrong, le célèbre joueur de trompette. La luciole quant à elle se prénomme “Ray”, en référence à Ray Charles, chanteur de jazz ayant marqué le jazz du XXe siècle.

Randy Newman, le compositeur des musiques du film n’en était pas à son premier essai avec La Princesse et la Grenouille.  Vous connaissez forcément son travail car c’est lui qui a composé les bandes originales des films Pixar Toy Story, de Cars, 1001 Pattes et Monstres et Cie !

La démarche du Dr.Falicier vous dis quelque chose ? L’animateur du personnage ( Bruce Smith ) s’est ouvertement inspiré de Mickael Jackson pour lui donner la démarche du célèbre vaudou. Un petit moonwalk pendant la scène “Mes amis de l’au-delà” aurait changé l’ambiance du film !

Et voilà ! C’est tout pour aujourd’hui ! On espère que ces anecdotes vous ont plu et on vous retrouve très vite pour d’autres secrets de films Disney !

Copyright © Hello Disney+ 2021 – Tous droits réservés – Reproduction interdite

VOUS AIMEREZ AUSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *